Listening - Leading - Innovating

 
 
IMG_0367.jpg

Violoncelliste qualifié de « remarquable » par Ivan Moody, critique de Gramophone, Blair Lofgren mène une carrière bien remplie, partagée entre les prestations et l’enseignement.

En plus de jouer dans l’Orchestre symphonique de Québec comme violoncelle solo, poste qu’il occupe depuis l’âge de 24 ans, ce musicien passionné enseigne au Conservatoire de musique de Québec, fait partie de plusieurs ensembles de musique de chambre, et donne des cours de maître dans des écoles comme artiste invité. Il a également participé à l’enregistrement des trames sonore des populaires jeux vidéo Dead Rising.

Régulièrement invité par différents orchestres d’un océan à l’autre, Blair s’est notamment produit comme violoncelle solo avec l’Orchestre du Centre national des arts d’Ottawa et l’Orchestre du Festival de Lanaudière. Comme soliste, il a récemment interprété des chefs-d’œuvre avec plusieurs orchestres, incluant le Concerto pour violoncelle de Dvorak, le Concerto pour violoncelle de Saint-Saëns, les Variations sur un thème Rococo de Tchaïkovski, Don Quichotte, le légendaire poème symphonique de Richard Strauss, ainsi que le concerto monumental de Shostakovich. Il à joué le Concerto pour violoncelle en Sol Majeur de Boccherini avec l’Orchestre symphonique de Québec lors de quatre concerts à la fin de la saison 2015-16 et il jouera la Sinfonia Concertante de Prokofiev en Avril 2017.

 L’été, Blair se joint à la crème des musiciens du monde entier lors d’événements comme le Scotia Festival of Music, le Festival international du Domaine Forget et le Rosamunde festival où il fait également profiter la relève musicale de son expérience grâce à l’enseignement et au mentorat. 

Né à Regina, dans les Prairies canadiennes, Blair commence l’apprentissage de la musique dès son plus jeune âge au Conservatory of Performing Arts de Regina, avec Barbara Fitzpatrick et Cameron Lowe. Après y avoir reçu la médaille d’or du président, Blair poursuit ses études à la Glenn Gould School de Toronto, sous l’aile de Thomas Wiebe et John Kadz. Au fil des années, Blair a étudié avec plusieurs maîtres, dont Timothy Eddy, Laurence Lesser, Paul Katz, Aldo Parisot, Philippe Muller, Lorand Fenyves et Walter Joachim, en plus de collaborer avec des artistes comme Yo-Yo Ma, Joseph Kalichstein, Lynn Harrell, Marc-André Hamelin et Mark O’Connor.

Une expérience que Blair qualifie d’inoubliable est sa participation en tant que soliste lors des premières prestations et de l’enregistrement de Bright Sadness, une œuvre composée par son ami et beau-frère Oleksa Lozowchuk. Cette pièce pour quintette à cordes et violoncelle solo marie musique classique, folklore ukrainien et musique liturgique orthodoxe. L’œuvre a été acclamée par la critique, tout comme le jeu de Blair : « Le jeu splendide du violoncelliste Blair Lofgren a un effet unificateur. Son ton, riche et ondoyant, évite aux passages plus agités des danses d’être trop cristallins. Le jeu de Lofgren est brillant. »

Blair a la chance de jouer sur un magnifique instrument fabriqué en 1698 à l’atelier du luthier milanais, Giovanni Battista Grancino. 

IMG_0366.jpg